4e arrondissement


Plan de l'arrondissement

Les adresses de Victor Hugo :

6 place Royale (des Vosges)

Histoire du quartier :

La place des Vosges se situe à l'emplacement du palais des Tournelles, résidence royale bâtie en 1388, détruit en 1563 sur les souhaits de Catherine de Médicis. Sous le règne de Henri IV, Paris ne comptait que deux places. La troisième fut la place Royale, baptisée aujourd'hui "place des Vosges" : en l'an VIII, la République honorait ainsi le premier département à payer ses impôts.

Maisons -où la brique rose se marie à la pierre blanche- et arcades, demeurent le fleuron du Marais, ancien bourbier où sont érigés de nombreux hôtels d'aristocrates : Carnavalet, Rohan, Soubise…

Entrée de la place des Vosges, rue de Birague

Quelques monuments :

Avec le Marais, nous avons affaire à un véritable "quartier-musée" :

XIIe siècle :

XVe siècle :

XVIe siècle :

XVIIe siècle :

XIXe siècle :

XXe siècle :

Place de la Bastille, en arrière plan à gauche, l'Opéra-Bastille

Quelques événements :

En 1559, à l'occasion du mariage d'Elisabeth de France avec Philippe II d'Espagne, le roi Henri II est mortellement blessé lors d'un tournoi près de l'hôtel des Tournelles. Charles IX exécute alors le vœu de sa mère, Catherine de Médicis, en faisant raser les lieux témoins de son malheur… Des espaces s'en trouvent ainsi libérés : la place Royale peut être aménagée sous Henri IV.

5-7 avril 1612, grand carrousel sur la place Royale en cours de construction pour fêter les mariages de Louis XIII avec l'infante Anne d'Autriche, et celui d'Elisabeth de France avec le futur roi Philippe IV d'Espagne.

Du 10 août au 2 décembre 1792, une municipalité insurrectionnelle siégeant à l'Hôtel de Ville de Paris pousse au renversement de la royauté et incite à diverses mesures révolutionnaires.

Symbole républicain, un arbre de la Liberté est planté le 25 mars 1848 place de l'Hôtel-de-Ville.

Quelques personnages célèbres :

Madame de Sévigné naquit au numéro 1bis de la place des Vosges, en 1626, Richelieu au 2bis en 1585.

Théophile Gautier écrivit Maupin au deuxième étage du 8 de la place des Vosges, Alphonse Daudet lui succéda, puis vécut au numéro 26 en 1877.

Bossuet vécut au numéro 17 de 1678 à 1682.

Le quartier du Marais fut fréquenté par Ninon de Lenclos (1606-1705), et Françoise d'Aubigné, veuve Scarron devenue marquise de Maintenon et épouse morganatique de Louis XIV, s'était installée avec le poète Scarron rue Neuve-Saint-Louis, appelée aujourd'hui rue de Turenne.

La marquise de Sévigné déménagea souvent mais resta fidèle au quartier du Marais.

Aujourd'hui :

La rue Saint-Antoine part de la place de la Bastille pour rejoindre la rue de Rivoli. Elle est à une centaine de mètres de la place des Vosges.

La rue Saint-Antoine un dimanche après-midi

Travail réalisé par Jérémy GOLDNADEL, Samuel LEVY, Yvan SYTINE

Retour à l'accueil