9 rue Goujon - 8e

Vie de Victor Hugo :

Le 7 mai 1830, Victor Hugo, congédié par son propriétaire après la "bataille d'Hernani" dont le tapage avait compromis la paix de la rue Notre-Dame-des-Champs, vint s'installer avec Adèle au 9 rue Jean-Goujon. C'était alors le seul immeuble de la rue du côté des Champs-Elysées. Il s'installa au deuxième étage. La fenêtre donnait sur des jardins et l'on pouvait voir le dôme des Invalides.

C'est là qu'il écrivit en 1830 Notre-Dame de Paris, entouré des descriptions du vieux Paris par Sauval, historien du XVIIIe siècle, dans une solitude absolue, ne sortant pas de chez lui pendant six mois, car il s'était engagé par contrat et son éditeur le menaçait d'importantes amendes par jour de retard.

Mais la demeure était isolée et le ménage déménagea en 1832 pour la place Royale afin de se rapprocher du centre.


Le domicile, la rue, le quartier :

La rue Jean-Goujon commence au 21 avenue Franklin-D-Roosevelt et finit place de la Reine-Astrid. Sa longueur est de 520 mètres, sa largeur de 14,60 mètres.

En 1822, la "Société des Champs-Elysées" était en mesure de proposer au préfet Chabrol de Volvic le plan d'aménagement du futur quartier avec des rues rayonnant autour d'une place centrale. En 1823, comme la rue et la place François Ier, la rue Jean-Goujon est ouverte. Elle rend hommage au sculpteur et architecte de la Renaissance, Jean Goujon (1515-1572).

La rue Jean-Goujon compte de nombreux édifices, surtout bâtis au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Malheureusement, certains édifices de cette époque ont disparu, notamment l'hôtel dans lequel vécut le ménage Hugo. Il a été remplacé par un immeuble moderne occupé par une clinique.



Voici les monuments importants à proximité :


Travail de David GHOUZI.

Retour à l'arrondissement

Retour à l'accueil