12 impasse des Feuillantines - 5e

Vie de Victor Hugo :

Léopold Hugo, colonel puis général de l'Empire, emmenait sa famille de garnison en garnison, de Marseille à Bastia, de Porto Ferraya à Avellino et de Naples à Madrid. Mais juste avant de partir en Espagne, Victor et ses parents vinrent habiter à Paris en 1808.

La famille s'installa dans un vaste appartement au rez-de-chaussée d'une maison située rue des Feuillantines et qui faisait autrefois partie d'un couvent. Il y avait là un immense jardin qui avait été la propriété des religieuses.

Victor et ses frères y passèrent des heures et des heures, et pour Victor ce lieu enchanteur resta un des meilleurs souvenirs de sa jeunesse.

Souvent, les enfants d'un vieil ami de leur mère, Pierre Foucher, venaient se mêler à leurs jeux. Il y avait plus particulièrement Adèle, qui, plus tard, deviendra l'épouse de Victor.

En 1813, cette vie agréable et paisible prit fin car la famille dut déménager et s'installer rue des Vieilles-Tuileries.

Le domicile dans l'Œuvre de Victor Hugo :

Victor Hugo fait allusion au couvent des Feuillantines dans deux oeuvres :
"Les Voix intérieures", 1837, où il fait revivre en hommage à son frère Eugène "les jours radieux des vertes Feuillantines" ;
"Les Contemplations", 1856, où jeune, il découvrit la Bible dans le grenier des Feuillantines.

Le domicile, la rue, le quartier :

Actuellement, à l'emplacement de l'ancien couvent des Feuillantines, se trouve un énorme bâtiment de trois étages, datant probablement du début du XXe siècle. Sur la façade, une plaque indique : "Victor Hugo a passé une partie de son enfance de 1808 à 1813 dans ces bâtiments de l'ancien couvent des Feuillantines qui occupait cet emplacement."

Bâtiment voisin du 12 avec plaque commémorative


12 rue des Feuillantines aujourd'hui


Travail de Tifania BORTOLAMIOL.

Retour à l'arrondissement

Retour à l'accueil